Tout savoir sur les néo banques

Les néobanques succèdent dans la longue histoire du secteur bancaire aux banques en ligne lancées dans les années 2000. Les banques mobiles résultent de l’innovation technologique des Fintech et du changement des comportements des usagers bancaires. Qui sont ces nouveaux acteurs ? Quelle est leur offre ? Sont-elles les banques les moins chères du marché ? Réponses.

Qui sont les nouvelles banques en ligne ?

Une néobanque présente une offre simple qui comprend essentiellement un compte courant associé à une carte bancaire, un RIB et une application mobile. Les tarifs sont transparents et les produits limités. Tout tourne autour de l’appli bancaire mobile qui comporte des fonctionnalités novatrices pour gérer ses finances personnelles. Parmi ces nouveautés, on peut citer le solde du compte en temps réel, le blocage/déblocage de la carte bancaire à distance, les transferts d’argent par sms ou encore la modulation des plafonds de paiement et de retrait.

Les principaux avantages des neobanques

  • Une offre simple
  • Des tarifs transparents
  • Une Application mobile novatrices
  • Impossible d’être à découvert avec une carte prépayée

Les nouvelles banques en ligne ont trouvé un écho dans la population. Les clients modestes ou vulnérables financièrement s’intéressent aux offres formulées par C-zam, Nickel ou Eko by CA. Une clientèle plus connectée et plus mobile à l’international accorde sa confiance aux néobanques comme N26, Revolut ou Morning. D’autres acteurs plus importants s’engagent aussi dans ce sillon à l’image d’Orange Bank, lancée en novembre 2017, de l’offre Enjoy commercialisée par la Caisse d’Epargne depuis le mois de septembre 2018, ou bien Ma French Bank, filiale en ligne de La Banque Postale attendue en 2019.

Quels sont les points communs entre ces nouvelles banques en ligne ?

Les nouvelles banques en ligne partagent certains atouts qui séduisent les clients en recherche d’instantanéité, de flexibilité et de personnalisation. Alors que dans les banques traditionnelles et les banques en ligne, la souscription nécessite plusieurs jours, seules quelques minutes suffisent pour ouvrir un compte courant dans une néobanque. C’est même la course à celle qui sera la plus rapide.

Le client n’a plus besoin de justifier ses revenus, ces offres étant accessibles sans barrière à l’entrée. Muni d’un simple justificatif d’identité à scanner ou à photographier, un client de N26 emprunte un processus qui est entièrement dématérialisé. Pour ouvrir un compte chez Nickel, vous devez vous rendre à une borne située chez un buraliste agréé. Quant à C-zam, le coffret s’achète directement dans les rayons du réseau de l’enseigne Carrefour, carte bancaire comprise.

Les néobanques proposent des cartes bancaires à autorisation systématique. Cela signifie que votre compte courant est interrogé à chaque opération pour savoir si son solde couvre la dépense. Résultat : les clients ne sont jamais à découvert. Surtout, ils peuvent gérer leur compte en temps réel et reçoivent une notification sur leur smartphone dès qu’une opération est validée.

Les nouvelles banques en ligne ont également dépoussiéré le paramétrage de la carte bancaire. Désormais, un client ayant égaré sa CB peut par exemple directement la bloquer, en se rendant sur l’application mobile de la néobanque. Ils peuvent modifier les plafonds de retrait et de paiement en fonction de leurs dépenses à venir, ce qui s’avère pratique pendant les vacances.

Certains utilisent leur compte bancaire en ligne comme un moyen d’isoler les dépenses sur un compte spécifique. Enfin, des services innovants apportent plus de confort à l’utilisateur et de praticité (virements par sms plutôt que par IBAN, catégorisation visuelle des dépenses, etc.).

Les nouvelles banques en ligne sont-elles les moins chères ?

Si les classements mettent systématiquement les banques en ligne en tête des banques les moins chères, les néobanques ont aussi des arguments tarifaires à faire valoir. Voici un récapitulatif comparant les principaux coûts auxquels vous serez confronté en y ouvrant un compte courant :

Compte C-zam

  • Frais de gestion : 5 € à l’ouverture + 1 € / mois ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : 1 € / opération et gratuit dans le réseau BNP Paribas ;
  • Coût d’un retrait en devises : 1 € / opération ;
  • Coût d’un paiement en devises : gratuit.

Eko By CA

  • Frais de gestion : 2 € / mois ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : gratuit pour les 25 premières opérations de l’année puis 1 € / opération ;
  • Coût d’un retrait en devises : gratuit pour les 10 premières opérations de l’année puis 3 € / opération ;
  • Coût d’un paiement en devises : 2,5 % du montant de l’opération.

Morning

  • Frais de gestion : 2 € / mois ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : 1 € / opération ;
  • Coût d’un retrait en devises : 2 € / opération ;
  • Coût d’un paiement en devises : 2 % du montant de l’opération.

N26 standard :

  • Frais de gestion : gratuit (à condition de faire 9 opérations / trimestre, sinon 2.90€/mois) ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : gratuit pour les 5 premières opérations du mois puis 2 € / opération ;
  • Coût d’un retrait en devises : 1,7 % du montant de l’opération ;
  • Coût d’un paiement en devises : gratuit.

Nickel :

  • Frais de gestion : 20 € / an ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : 1 € / opération (0,50€ chez un buraliste) ;
  • Coût d’un retrait en devises : 2 € / opération ;
  • Coût d’un paiement en devises : 1 € / opération.

Revolut standard :

  • Frais de gestion : gratuit + 6 € pour l’envoi de la carte bancaire ;
  • Coût d’un retrait en euros dans un DAB : gratuit jusqu’à 200€ de retrait par mois, puis 2 % du montant ;
  • Coût d’un retrait en devises : 1 gratuit jusqu’à 200€ de retrait par mois, puis 2 % du montant ;
  • Coût d’un paiement en devises : gratuit.

Y a-t-il un risque à ouvrir un compte dans une néobanque ?

Vous n’avez pas de risques particuliers à ouvrir un compte dans une nouvelle banque en ligne. Pourquoi ? Parce que les néobanques disposent d’une licence bancaire à l’instar de C-zam, Eko By CA et N26. Cela signifie qu’elles sont soumises à des contraintes réglementaires très élevées et constamment sous l’observation des autorités en charge de la sécurisation et du bon fonctionnement du système bancaire.

En tant que détentrices d’une licence bancaire, elles ont l’obligation d’assurer vos dépôts à hauteur de 100.000 euros par client et par établissement. De plus, comme toutes les banques en ligne, certaines sont directement reliées à des établissements bancaires traditionnels. C’est le cas de l’offre mobile Eko by CA rattachée au Crédit Agricole.

Quid des néobanques qui ne disposent pas d’une licence bancaire comme Nickel, Revolut et Morning ? Sachez que les fonds déposés sont protégés. Les sommes ne peuvent pas être utilisées par ces établissements de paiement et sont cantonnées au sein d’une banque traditionnelle.

En résumé : vous n’avez aucun risque de perdre votre épargne y compris en cas d’une éventuelle faillite d’une néobanque. De plus, les autorités de contrôle les surveillent.

Quels sont les inconvénients à détenir un compte dans une néobanque ?

Si on cherche à identifier quelques défauts chez les nouvelles banques en ligne, il faut mentionner l’impossibilité de disposer de chéquier ou d’user d’un découvert bancaire pour effectuer une dépense imprévue. Comme elles ne réclament pas de justificatif de revenus, cette mesure les protège.

On peut ajouter le fait que certains opérateurs refusent les prélèvements automatiques de clients depuis leur compte dans une néobanque. Pourquoi ? Parce qu’ils se méfient des opérations rejetées et des impayés à cause justement de l’absence de découvert autorisé.

Enfin, certains clients des néobanques ont pu constater que leur carte à autorisation systématique ne fonctionnait pas dans certains lieux. C’est le cas aux péages des autoroutes ou dans des parkings dont les terminaux de paiement n’ont pas encore tous la capacité de pouvoir interroger le solde du compte bancaire. D’où les rejets de l’opération.

Les principaux inconvénients des néobanque :

  • Pas de chéquier
  • Pas de découvert bancaire possible (pour faire face à une dépense imprévue)
  • Certains opérateurs refusent les prélèvements automatiques
  • La carte ne fonctionne pas dans certains établissements (autoroutes, parkings, …)